Fonds

COMMENTAIRE DE GESTION - DECEMBRE 2020

Décembre 2020

En décembre, les marchés actions ont poursuivi leur progression en Europe (StoxxEurope 50NR: +1,9%, Eurostoxx50NR: +1,8%, CAC40NR: +0,7%) et aux Etats-Unis (DJINR : +3,4%, SP500NR : +3,8%, Nasdaq100 : +5,1%). Les marchés ont été soutenus par la validation du nouveau plan de relance aux Etats-Unis et l’accord de dernière minute sur le Brexit. Les banques centrales ont également confirmé leur soutien indéfectible aux économies avec le maintien de taux d’intérêts durablement bas  et d’achats obligataires significatifs

enregistré leur meilleure performance mensuelle en 30 ans en Europe (StoxxEurope 50NR: +13,2%, Eurostoxx50NR: +18,1%, CAC40NR: +20,1%) ainsi qu’une forte progression aux Etats-Unis (DJINR : +12,1%, SP500NR : +10,9%, Nasdaq100 : +11,0%). Ce bond des marchés a démarré avec les résultats de l’élection présidentielle américaine, mais a surtout été amplifié par des nouvelles très encourageantes portant sur l’efficacité des vaccins contre le COVID-19 qui confortent l’hypothèse d’un retour à une vie presque normale après l’été 2021.

En Europe, le mouvement de rotation sectorielle entamé en novembre s’est poursuivi avec une moindre ampleur. Les  secteurs cycliques ont progressé (matières premières: +10%, auto: +5%, industrie: +4%) au détriment des secteurs les plus défensifs (santé: 0%, télécoms: -3%). De son côté, la technologie (+5%) a de nouveau très bien performé.

Aux Etats-Unis, les financières (+7%), la technologie (+6%) et la consommation discrétionnaire (+6%) ont été les secteurs les plus performants. Logiquement les secteurs des services aux collectivités (+1%) et de la consommation durable (+1%) ont moins bien réagi. Etonnamment, les industrielles (+1%) sont également restées à l’écart.

 

Bilan de l’année 2020 

L’année 2020 restera marquée par la plus importante pandémie depuis la grippe espagnole qui avait bouleversé la planète en 1918.

Alors que l’année avait commencé sur une note positive avec l’apaisement des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, l’irruption du COVID-19 en Chine dès janvier et son expansion au reste de la planète en février-mars ont provoqué des mesures de restrictions de mobilité inédites, tant par leur sévérité que par leur extension géographique (2/3 de la population mondiale concernée). Au-delà de l’arrêt d’un certain nombre d’activités de service (transport, tourisme, hôtellerie, loisirs, commerces non essentiels), la désorganisation des chaines d’approvisionnement et de la production ont provoqué dans de nombreux pays des chutes de PIB comprises entre -10% et -40% entre les mois de février et mai, soit des reculs historiques en tant de paix. Les interventions massives des banques centrales et des Etats ont permis au système financier de continuer à fonctionner (contrairement à la crise de 2008), aux ménages de préserver une grande partie leur pouvoir d’achat, et aux entreprises de survivre à la dégradation parfois massive de leur activité. La sortie des confinements au milieu du printemps a favorisé un redémarrage assez significatif des économies de mai à septembre. Depuis octobre, la recrudescence des contaminations pèse à nouveau sur l’activité mondiale, mais dans une moindre mesure car de nombreux secteurs se sont organisés (notamment l’industrie), si bien que le tassement d’activité est davantage concentré dans les services (transport, tourisme, hôtellerie, loisirs) avec des reculs de PIB compris entre -4% et -7%. Une autre différence de taille est que l’Asie est globalement préservée, notamment la Chine, et a déjà retrouvé ses niveaux d’avant crise. Enfin, la confirmation dès novembre de l’arrivée de vaccins efficaces à plus de 90% soutient l’espoir d’un retour à une vie plus normale à partir de septembre 2021. Au final, le PIB mondial devrait reculer de 4% en 2020 (à comparer avec un rythme de croisière de l’ordre de +4%) et les niveaux de 2019 ne devraient être dépassés qu’en 2022.

Les marchés actions ont connu des évolutions contrastées. Après une légère hausse initiale, la déflagration du COVID a provoqué une chute d’une ampleur exceptionnelle. Entre mi-février et mi-mars, les actions ont reculé de 35% en Europe (DJ600) et 31% aux Etats-Unis (SP500), avec un recul >50% des secteurs pétrole et loisirs, et >40% des secteurs industrie et financières. Le rebond des marchés a démarré mi-mars avec l’entrée en vigueur des grands confinements dans le monde (hors Chine) et s’est poursuivi jusqu’aux sorties de confinements début juin, effaçant environ 2/3 de la baisse de février-mars. Après une relative stabilité pendant l’été et un léger affaiblissement courant octobre avec le retour des confinements, les annonces liées au vaccin ont provoqué à partir du 9 novembre un vif rebond des marchés avec un fort mouvement de rotation sectorielle où les valeurs qui avaient le plus souffert du COVID ont comblé une partie de leur retard (en un mois : DJ600 : +8%, banques : +31%, pétrole : +30%, loisirs : +19% vs santé : -2% !).  Sur l’ensemble de l’année 2020, les marchés actions terminent sur une note positive (indice MSCI World en euros : +7%), tirée par les Etats-Unis (S&P500 : +18%) et les valeurs technologiques (Nasdaq100 : +48%), tandis que l’Europe demeure en retard (DJ600 : -4%), en particulier le pétrole (-26%), les banques (-25%) et les loisirs (-16%).  Avec un fort recul des résultats (-30% à -40% en 2020) qui ne sera que partiellement compensé en 2021, les multiples de valorisation ont nettement progressé, mais le maintien de taux durablement bas et la perspective d’un redressement économique en 2021-2022 permettent de justifier de tels niveaux.

Les marchés obligataires ont fortement bénéficié des politiques accommodantes des banques centrales. Le 10 ans allemand est passé de -0,23% fin 2019 à un plus bas de -0,85% début mars et a ensuite évolué entre -0,45% et -0,65%. Le 10 ans US a chuté de +1,92% fin 2019 à moins de +1,0% début mars et a ensuite évolué entre +0,50% et +0,95%. Les obligations d’entreprise ont également été soutenues par la baisse des taux, les politiques d’achat d’actifs des banques centrales, et une détente des spread en fin d’année en lien avec les perspectives de reprise de l’activité en 2021-2022.

 

Claresco SICAV - Claresco Or

Code ISIN : LU0386352719

CLARESCO SICAV – Or et Métaux Précieux est essentiellement investi en actions internationales de sociétés liées à l’or et aux métaux précieux (valeurs mobilières des industries d’extraction, de matériel et de transport nécessaires à cette activité…).

Commentaire de gestion du fonds - Décembre 2020

Claresco Or et Métaux (+1,6% à 55,25 euros, indice Footsie Gold & Mining NR € : +2,0%) : Les valeurs aurifères ont inversé la période des deux mois précédents avec un léger rebond. Plus que jamais, nous estimons qu’une allocation dans le métal jaune est justifiée. L'environnement macro de l’or (et de l'argent) s'améliore de plus en plus avec davantage de soutien politique à la fois budgétaire et monétaire. De plus, l’environnement de taux bas et le niveau du métal jaune au-dessus des $ 1800, niveau historiquement très élevé, améliorent le cash-flow et la visibilité sur la rentabilité à venir des valeurs aurifères et rendent par conséquent l’investissement dans ces valeurs toujours plus attractif. La baisse actuelle de l’or que nous observons est selon nous temporaire. Elle représente une opportunité pour renforcer les investissements dans cette thématique. Tous les éléments macroéconomiques et géopolitiques militent en faveur d’une allocation sur l’or. Nous restons acheteurs pour 2021 et profiterions du « manque d’intérêt » actuel, et selon nous momentané, des investisseurs sur cet actif pour renforcer les positions.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles ne sont pas un indicateur fiable et ne sont pas constantes dans le temps.

Claresco SICAV - Claresco Avenir

Code ISIN : LU1379103572 (part P)
Gérants : Alain du Brusle / Xavier du Terrail
EligiblePEA

Claresco Avenir est un fonds d’actions françaises investi majoritairement dans des sociétés de moyenne et petite capitalisation. Le fonds vise à surperformer à moyen terme son indice de référence (90% CAC Mid & Small NR* + 10% EONIA). * Indice calculé dividendes nets réinvestis. Le fonds est éligible au PEA.

Commentaire de gestion du fonds - Décembre 2020

Claresco Avenir (+2,8% à 255,94 euros, indice de référence 90% CAC Mid & Small NR + 10% EONIA : +3,2%) : La sélection de valeurs a été soutenue par la progression >15% des lignes ASMI, Evotec, FNAC, Focus Home, Kalray, Lumibird, Neoen, SII et Valneva, mais a été pénalisée par le recul de 38% de Solutions30, victime d’accusations anonymes sur un manque de transparence des comptes: un audit indépendant mené par Deloitte devrait clarifier la situation dans les prochaines semaines. Nous avons renforcé le caractère cyclique du portefeuille avec l’entrée d’Aperam, Faurecia et Manitou, et un renforcement d’Imérys, Spie, Fnac et LDLC. Nous avons réduit l’exposition à la santé (allégement d’Eurofins et Sartorius, sortie d’Ipsen, Galapagos et Morphosys) et pris des profits dans la technologie (Esker, Pharmagest). Depuis le lancement (14/9/10), le fonds progresse de 156% (Ind. de réf : +109%).

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles ne sont pas un indicateur fiable et ne sont pas constantes dans le temps.

Le fonds a été lancé le 8 juillet 2016 à l’issue d’une opération juridique qui a pris la forme d’une fusion-absorption du fonds français par le compartiment de la SICAV équivalent (et présentant la même dénomination) créé pour l’occasion. Il a donc été créé dans la continuité du fonds français historique et le calcul de la valeur liquidative se poursuit avec des règles de valorisation comparables. Les cas échéant, les valeurs liquidatives et les performances couvrant les périodes antérieures qui peuvent vous être présentées se rapportent donc aux performances du fonds français absorbé, et à la classe d’action (ou part) correspondante. La structure des coûts et des frais du fonds français absorbé est légèrement différente de la structure des coûts et des frais du nouveau compartiment. Plus d’information auprès de la société de gestion sur simple demande.

Claresco SICAV - Claresco PME

Code ISIN : LU1379104208 (part P)
Gérants : Alain du Brusle / Xavier du Terrail

CLARESCO PME est un fonds investi à plus de 75% en actions de sociétés ayant leur siège dans l’Union européenne, cotées sur des marchés réglementés ou organisés, et répondant aux critères de l’INSEE définissant une ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire) : moins de 5000 salariés, un chiffre d’affaires inférieur à 1,5Mds€ ou un total de bilan qui n’excède pas 2 Mds€. A ce titre, CLARESCO PME est éligible au PEA-PME ainsi qu’au PEA. Le fonds vise à surperformer son Indicateur de Référence (indice composite formé à 90% de l’indice CAC SMALL NR, calculé dividendes nets réinvestis sur cours de clôture, représentatif des valeurs françaises de petite capitalisation, et à 10% de l’indice monétaire EONIA) dans le cadre d’une stratégie d’investissement consistant à sélectionner des actions d’entreprises dont le gérant estime que la situation et les perspectives offrent un potentiel d’appréciation durable.

Commentaire de gestion du fonds - Décembre 2020

Claresco PME (+4,2% à 187,23 euros, indice de référence 90% CAC Small NR + 10% EONIA : +6,8%) : La sélection de valeurs a été soutenue par la progression >15% des lignes ASMI, Evotec, Focus Home, Kalray, Lumibird, SII, UnifiedPost et Valneva, mais a été pénalisée par le recul de 38% de Solutions30, victime d’accusations anonymes sur un manque de transparence des comptes: un audit indépendant mené par Deloitte devrait clarifier la situation dans les prochaines semaines. Nous avons renforcé Devoteam, Focus, LDLC, Microwave et UnifiedPost. Nous avons pris des profits sur Albioma et Esker, et avons sorti Arcure, Galapagos, Mediawan et Morphosys. Depuis le lancement (26/02/2014), le fonds progresse de 87% (indice de réf : +50%).

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles ne sont pas un indicateur fiable et ne sont pas constantes dans le temps.

Le fonds a été lancé le 8 juillet 2016 à l’issue d’une opération juridique qui a pris la forme d’une fusion-absorption du fonds français par le compartiment de la SICAV équivalent (et présentant la même dénomination) créé pour l’occasion. Il a donc été créé dans la continuité du fonds français historique et le calcul de la valeur liquidative se poursuit avec des règles de valorisation comparables. Les cas échéant, les valeurs liquidatives et les performances couvrant les périodes antérieures qui peuvent vous être présentées se rapportent donc aux performances du fonds français absorbé, et à la classe d’action (ou part) correspondante. La structure des coûts et des frais du fonds français absorbé est légèrement différente de la structure des coûts et des frais du nouveau compartiment. Plus d’information auprès de la société de gestion sur simple demande.

Claresco SICAV - Claresco Europe

Code ISIN : LU1379103143 (part P)
Gérants : Alain du Brusle / Xavier du Terrail

Eligible PEA et Assurance Vie Claresco Europe est un fonds d’actions européennes visant à surperformer à moyen terme l’indice STOXX Europe 50 Net Return (calculé dividendes nets réinvestis) et les indices composés des grandes valeurs européennes. Le fonds est éligible au PEA et investi à plus de 75% en actions. Plus que l’allocation sectorielle, la sélection des valeurs (« stock-picking ») est l’élément déterminant du processus de gestion.

Commentaire de gestion du fonds - Décembre 2020

Claresco Europe (+2,1% à 116,14 euros, Stoxx Europe 50 NR : +1,9%) : L’allocation sectorielle a eu une contribution positive avec une surpondération des matières premières, de l’industrie et de la technologie,  et une sous-pondération de la santé. La sélection de valeurs a été soutenue par les sociétés de semi-conducteurs (ASMI, ASML, Soitec, …), mais a été légèrement pénalisée par un positionnement « qualité/croissance » au sein de chaque secteur. Au cours du mois, nous avons allégé la santé (Idorsia, Morphosys, Novartis, Roche) et renforcé  la chimie (Air Liquide, DSM, Linde)  l’industrie (Alstom, Spie, Vinci) , la technologie (Prosus, SAP)  et l’assurance (NN, Scor).

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles ne sont pas un indicateur fiable et ne sont pas constantes dans le temps.

Le fonds a été lancé le 8 juillet 2016 à l’issue d’une opération juridique qui a pris la forme d’une fusion-absorption du fonds français par le compartiment de la SICAV équivalent (et présentant la même dénomination) créé pour l’occasion. Il a donc été créé dans la continuité du fonds français historique et le calcul de la valeur liquidative se poursuit avec des règles de valorisation comparables. Les cas échéant, les valeurs liquidatives et les performances couvrant les périodes antérieures qui peuvent vous être présentées se rapportent donc aux performances du fonds français absorbé, et à la classe d’action (ou part) correspondante. La structure des coûts et des frais du fonds français absorbé est légèrement différente de la structure des coûts et des frais du nouveau compartiment. Plus d’information auprès de la société de gestion sur simple demande.

Claresco SICAV - Claresco Foncier Valor

Code ISIN : LU1379104976 (part P)
Gérants : Xavier du Terrail

CLARESCO FONCIER VALOR, OPCVM Actions de pays de la Zone Euro, vise à surperformer sur la durée de placement recommandée de 5 ans son Indicateur de Référence (indice EPRA EUROZONE CAPPED NR, calculé dividendes nets réinvestis sur cours de clôture) dans le cadre d’une stratégie d’investissement consistant à sélectionner des actions de sociétés foncières cotées dont le gérant estime que la situation et les perspectives offrent un potentiel d’appréciation durable. 

Le portefeuille est investi en permanence à plus de 75% en actions de sociétés ayant un statut de foncières (SIIC/REIT) cotées sur des marchés réglementés ou organisés et dont le siège est situé dans un pays de la zone Euro

Commentaire de gestion du fonds - Décembre 2020

Claresco Foncier Valor (+3,7% à 114,45€, EPRA/NAREIT Eurozone Capped NR : +3,7%) : Nous avons effectué peu de rotations sur le portefeuille. Après le rebond des foncières de commerces, des prises de bénéfices ont été effectuées à la marge sur Klepierre. Des petites lignes (Immobel, Equinix) ont été cédées pour concentrer les positions. Le fonds termine l’année assez équilibré en terme de poids économique des différents secteurs d’activité des foncières. La faible valorisation des secteurs survendus en 2020 justifie une poursuite du rattrapage mais avec une sensibilité élevée au risque sanitaire et économique. 

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles ne sont pas un indicateur fiable et ne sont pas constantes dans le temps.

Le fonds a été lancé le 8 juillet 2016 à l’issue d’une opération juridique qui a pris la forme d’une fusion-absorption du fonds français par le compartiment de la SICAV équivalent (et présentant la même dénomination) créé pour l’occasion. Il a donc été créé dans la continuité du fonds français historique et le calcul de la valeur liquidative se poursuit avec des règles de valorisation comparables. Les cas échéant, les valeurs liquidatives et les performances couvrant les périodes antérieures qui peuvent vous être présentées se rapportent donc aux performances du fonds français absorbé, et à la classe d’action (ou part) correspondante. La structure des coûts et des frais du fonds français absorbé est légèrement différente de la structure des coûts et des frais du nouveau compartiment. Plus d’information auprès de la société de gestion sur simple demande.

Claresco SICAV - Claresco USA

Code ISIN : LU1379103812
Gérants : Stéphane Camy / Alain du Brusle

Claresco USA est un fonds d’actions américaines qui vise à surperformer à moyen terme l’indice Dow-Jones Industrial Average Net Return (DJINR). Cet indice est composé des valeurs de l’indice Dow-Jones (DJIA-30) mais est calculé dividendes nets réinvestis.

Commentaire de gestion du fonds - Décembre 2020

Claresco USA (+1,0% à 294,83 euros, indice DJINR converti en euros : +0,9%, avec un impact négatif de 2,5% du US$) : Le fonds a bénéficié de sa forte exposition aux valeurs technologiques ainsi qu’à un repositionnement progressif sur les valeurs financières. Nous restons toujours profondément convaincus de l’importance accrue de la technologie dans l’économie US, même si nous prévoyons une réallocation du marché vers des valeurs plus cycliques en 2021. C’est la raison pour laquelle le portefeuille reste très exposé au secteur Tech. et MedTech et investi pratiquement à 100%.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles ne sont pas un indicateur fiable et ne sont pas constantes dans le temps.

Le fonds a été lancé le 8 juillet 2016 à l’issue d’une opération juridique qui a pris la forme d’une fusion-absorption du fonds français par le compartiment de la SICAV équivalent (et présentant la même dénomination) créé pour l’occasion. Il a donc été créé dans la continuité du fonds français historique et le calcul de la valeur liquidative se poursuit avec des règles de valorisation comparables. Les cas échéant, les valeurs liquidatives et les performances couvrant les périodes antérieures qui peuvent vous être présentées se rapportent donc aux performances du fonds français absorbé, et à la classe d’action (ou part) correspondante. La structure des coûts et des frais du fonds français absorbé est légèrement différente de la structure des coûts et des frais du nouveau compartiment. Plus d’information auprès de la société de gestion sur simple demande.

Claresco SICAV - Claresco Innovation

Code ISIN : LU1983293983 (part P)
Gérants : Stéphane Camy / Hugues Lerche

CLARESCO INNOVATION vise à surperformer sur la durée de placement recommandée de 5 ans l’indice MSCI World dans le cadre d’une gestion active. Le compartiment est investi en permanence entre 60% et 100% de ses actifs en actions de sociétés internationales et autres titres apparentés tels que des OPC français et/ou étrangers (autorisés à la commercialisation en France), ETFs (Exchange Traded Funds) et Standard & Poor's depositary receipt (SPDR) ETFs sous réserve de leur éligibilité. CLARESCO INNOVATION peut également détenir des ADR (certificats américains de dépôts) et des GDR (certificats internationaux de dépôts) à titre accessoire

Commentaire de gestion du fonds - Décembre 2020

Claresco Innovation (valeurs disruptives) progresse de 43% avec une surperformance de 36 points vis-à-vis de son indice de référence (MSCI World  en Euros). Tout au long de l’année, le Fonds a gardé une forte exposition aux valeurs liées à l’infrastructure Cloud ainsi qu’au Big Data Analytics. Durant le mois de novembre et décembre, le fonds a augmenté son exposition à la thématique des énergies intelligentes (hydrogène et batteries électriques), ainsi qu’à celle de la médecine personnalisée (séquençage et génotypage). Tactiquement, la thématique de l’infrastructure Cloud a été abaissée pour permettre cette réallocation mais nous restons bien sûr toujours très positifs sur toutes les technologies qui tournent autour du Cloud Computing. Une autre thématique d’avenir sur laquelle le Fonds est largement exposé est celle des nouvelles technologies pour le transport, incluant à la fois les batteries électriques et les piles à combustibles (PAC) mais également toutes les sociétés fournissant les composants favorisant la transition énergétique. Depuis sa création, la part P de Claresco Innovation a gagné en Euro 53%, une surperformance de 39% par rapport à son indice (MSCI World Index dividendes réinvestis en euro) qui est monté de 14%.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles ne sont pas un indicateur fiable et ne sont pas constantes dans le temps.

Claresco SICAV - Claresco Placement

Code ISIN : LU2025504361 (part P)
Gérants : Hugues Lerche / Alain du Brusle

Claresco Placement est un fonds mixte d’allocation d’actifs.  L’objectif de gestion de Claresco Placement est de rechercher une performance supérieure à son indicateur composite (20% MSCI World Index en € + 80% Bloomberg Investment Grade Corporate Bond Index) dans le cadre d’une gestion discrétionnaire, par une allocation diversifiée d’actifs composés d’actions, de parts et/ou actions d’OPCVM ou de FIA et d’instruments de taux.

Commentaire de gestion du fonds - Décembre 2020

Claresco Placement (+0,62% à 293,96 euros, indice de référence 20% MSCI World Index en € + 80% Bloomberg Investment Grade Corporate Bond Index : +0,62%) : Le compartiment actions (renforcé de 31% à 33% du portefeuille, composé de valeurs à dominante défensive) progresse de 2,3%. Le compartiment des obligations à taux fixe (renforcé de 49% à 53% du portefeuille) progresse de 1,7% (détente sur les spreads). Le compartiment des obligations indexées sur taux variable (stable à 4% du portefeuille) recule de 0,2%. La part du monétaire et des liquidités (11% du portefeuille) demeure élevée pour tenir compte du manque d’attractivité des compartiments obligataires.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles ne sont pas un indicateur fiable et ne sont pas constantes dans le temps.

Claresco SICAV - Claresco Allocation Flexible

Code ISIN : LU1379103903 (part P)
Gérants : Alain du Brusle / Hugues Lerche

Claresco Allocation Flexible est un fonds diversifié pouvant investir sur une large gamme de classe d’actifs. Le fonds vise à surperformer à moyen terme son indice de référence (50% Eurostoxx 50 dividendes net réinvestis + 50% EuroMTS 3 / 5 ans). Le fonds n’est pas éligible au PEA

Commentaire de gestion du fonds - Décembre 2020

CClaresco Allocation Flexible-P (+1,74% à 153,01 euros, indice de référence 50% Eurostoxx50NR/50% EuroMTS3-5 ans : +0,86%) : Le fonds a pleinement profité de son exposition importante aux marchés actions durant le mois. Nous avons réduit l’exposition du portefeuille aux actions allemandes et UK au profit d’une position opportuniste sur le secteur des banques européennes. Nous avons également pris quelques profits sur le fonds Claresco Innovation qui a réalisé un parcours exemplaire cette année. Du côté obligataire, nous conservons un positionnement prudent sur la courbe de taux. Nous estimons toujours que les politiques des banques centrales entretiennent une survalorisation des actifs obligataires. Une pentification des courbes de taux est sans aucun doute un des grands risques de marché pour 2021.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles ne sont pas un indicateur fiable et ne sont pas constantes dans le temps.

Le fonds a été lancé le 8 juillet 2016 à l’issue d’une opération juridique qui a pris la forme d’une fusion-absorption du fonds français par le compartiment de la SICAV équivalent (et présentant la même dénomination) créé pour l’occasion. Il a donc été créé dans la continuité du fonds français historique et le calcul de la valeur liquidative se poursuit avec des règles de valorisation comparables. Les cas échéant, les valeurs liquidatives et les performances couvrant les périodes antérieures qui peuvent vous être présentées se rapportent donc aux performances du fonds français absorbé, et à la classe d’action (ou part) correspondante. La structure des coûts et des frais du fonds français absorbé est légèrement différente de la structure des coûts et des frais du nouveau compartiment. Plus d’information auprès de la société de gestion sur simple demande.